Abonnez-vous à notre blog

Merci pour votre envoi !

  • Pascale

Où est donc le problème avec la longe ?

La longe et plus généralement les balades et rencontres canines font souvent l'objet d'opinions et d'échanges plus ou moins colorés et houleux.


Une fois de plus, allumons la lumière du bon sens, de la responsabilité et de la connaissance.

  • J'évoquerai ici une anecdote qui aurait pu finir en boucherie.

  • Je poserai ensuite ce qui me semble être le minimum de conditions pour éviter qu'une balade se transforme en un western ou un film gore.

  • Enfin, j'expliquerai pourquoi entendre "mon chien est gentil" n'est pas une raison valable pour laisser son chien libre lors d'un croisement.


La scène

Mes chiens ont été agressés, plus particulièrement Noisette, ma petite Teckel, par un Airedale en liberté. Nous étions sur le chemin de retour de notre balade.

10 secondes : mes trois chiens marchent et reniflent non loin de moi, leur longe traîne au sol. Lindt, ma Boston, stoppe net et fixe devant elle. Un chien, libre, avance droit vers eux, son propriétaire à quelques mètres derrière lui. Je récupère les longes d'une main, intimide le chien avec l'autre. Le chien m'ignore, il a fixé Noisette et fonce droit sur elle. Tout le monde se déclenche, je dégage mes chiens dans tous leurs états, Noisette aboyant et criant simultanément, l'homme récupérant (enfin) son chien. 10 secondes.


Que se serait-il passé si mes chiens n'avaient pas été en longe ? Un carnage !

  1. Noisette aurait rétorqué violemment

  2. Eliot aurait attaqué l'attaquant

  3. Lindt aurait fait de l'agression redirigée sur ses congénères

  4. Le bilan aurait été catastrophique, tant pour les chiens que pour les humains

Anticiper

Gérer l'environnement, c'est sécuriser, anticiper, considérer nos chiens comme des chiens, c'est-à-dire des loulous susceptibles de :

  • faire de la prédation,

  • fuire

  • produire des comportements d'intimidation

  • produire des comportements d'agression

Il est impossible de maîtriser totalement notre environnement : le facteur X que personne ne peut prévoir, cette seconde où tout bascule ... Nous avons, en revanche, les moyens et les connaissances qui nous aideront à éviter au mieux les dérapages.


Je ne dis pas que balader ses chiens sans longe est irresponsable et dangereux. Mais je ne peux pas entendre que tous les chiens doivent être systématiquement et totalement libres sans aucun moyen de les récupérer en urgence. Ce discours-là est irresponsable et dangereux. Il nous appartient de tenir compte de ces chiens-là et de cet environnement-là. On vous dit que le travail du rappel est garanti à 100 % ? Fuyez, c'est faux. La prédation est un patron-moteur (des prédispositions naturelles) dont la puissance variera en fonction de la race, des circonstances et de ce qu'il y a en face. La peur panique entraîne une perte de contrôle de l'individu qui la subit. L'hyperexcitation ou la frustration peuvent donner lieu à des comportements d'agression. Que ce soit le joggeur, le tout petit chien ou l'animal, l'enfant qui court et crie, le coup de pétard ou de fusil, les aléas ne manquent pas, que ce soit en bordure de chemin, en forêt, à la montagne ou en pleine campagne. Le risque zéro n'existe pas.

Et le rappel, me direz-vous ? Oui, il faut l'entraîner très régulièrement, en le renforçant* systématiquement. Mais qui dit entraînement, dit hors urgence. Plus on renforcera un comportement, que ce soit le rappel ou tout autre apprentissage, plus celui-ci tendra à se reproduire. Indiscutable. En revanche, ce qui est contestable, c'est qu'il se reproduise dans toutes les circonstances, quoi qu'il arrive et quel que soit les protagonistes. Pourquoi ? Patron-moteur, émotions, perte de contrôle, état de santé, agression.


"Mon chien est gentil !"

Que votre chien ou celui d'en face soit sociable ou pas, le croisement risquera de dégénérer pour une seule raison : l'inconnu.

  • Qui vous garantit que le chien A (le vôtre) appréciera le contact rapproché avec le chien B (le chien en approche) ? Et vice versa

  • Le chien B n'a-t-il pas des soucis de santé qui altèrent son comportement ?

  • L'un des chiens a peut-être besoin d'espace ? Lisez cet article

  • Votre chien est sélectif

  • Un vécu entraîne chez vous ou chez l'autre propriétaire une crainte, des tensions, du stress que les chiens ressentirons

  • Le chien A est en longe (ou en laisse) et le chien B est en liberté et engage les premiers contacts de manière intrusive

  • Le chien B a appris à communiquer en intimidant ou en menaçant


Alors, longe ou pas longe ?

Quant à mes recommandations sur la nécessité ou non de la longe en balade ? C'est la décision (réfléchie et en connaissance de cause) de chacun, tout en rappelant que la race du chien et son histoire, la qualité de l'entraînement et l'environnement pourront compliquer la réponse du chien et fragiliser sa sécurité.

Pour rappel, la sécurité fait l'objet de textes de loi https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F35062.

La longe en balade n'est définitivement pas un problème et n'entrave pas la liberté du chien. Considérons-la comme un outil utile et non l'objet de railleries ou de jugements. La route est belle, alors faisons en sorte de l'éclairer de notre bon sens et de nos connaissances.


Cette petite vidéo est l'extrait d'une de nos balades.

* Lisez cet article

164 vues

Posts récents

Voir tout